Agri-Business

La dernière décennie a vu l’industrie minière (nickel, cobalt, titane,…) s’imposer comme la principale source d’exportation et de devises pour Madagascar. Cette tendance ferait presque oublier que Madagascar est naturellement un pays a vocation agricole, disposant encore de près de 18 millions d’hectares arables insuffisamment valorisés.

Le secteur agricole Malagasy dispose d’un potentiel considérable sur des filières aussi variées que la vanille, le cacao, le poivre, le girofle, les huiles essentielles, le riz, le maïs, la canne à sucre, les grains secs et l’élevage, pour ne citer qu’eux. Le Nord de Madagascar en particulier réunit les conditions agro-pédo-climatiques idéales pour ces cultures de rentes, doublées par un environnement favorable au développement des filières halieutiques et aquacoles.

Reconnaissant ce potentiel aussi considérable qu’unique du nord de l’île en agriculture, aquaculture et élevage, les autorités du pays ont à cœur la structuration de ces filières d’exportation. Ceci implique notamment de privilégier une transformation locale, fortement génératrice de plus-value et pourvoyeuse d’emploi. Pour ce faire, l’implication du secteur privé est fondamentale car des investissements significatifs sont requis pour réaliser l’immense potentiel de ces régions.

Agri-Business