DIANA

Carte DIANA

 


La DIANA est en grande partie tournée vers la mer et est bordée par la région SAVA à l’est et par la région SOFIA au sud. La Région DIANA se subdivise en 5 Districts dont Antsiranana I, Antsiranana II, Ambilobe, Ambanja et Nosy Be. Trois districts occupent à eux seuls plus de 98% de la superficie de la région dont Diego II (33,5 %), Ambilobe (38,9 %) et Ambanja (25,9 %). Quatre de ces cinq districts sont bordés par le Canal de Mozambique.

Avec une superficie de 19 266 km2 soit l’équivalent de 3,6 % de l'ensemble de la Grande Ile , la région DIANA a une population estimée à environ 719 000 habitants en 2014.

• Antsiranana

Antsiranana, aussi appelée Diego-Suarez ou Antsirane, est la plus grande ville du Nord de Madagascar et le troisième port de la Grande île. Elle est la capitale de la province de Diego-Suarez et également devenue la capitale de la région de Diana. La Commune Urbaine d’Antsiranana s’étend sur 47 km2. La ville est délimitée au nord par les anses de la Dordogne et Melville, au sud par le plateau d’Antanamitarana, à l’est par la baie des français et à l’ouest par la plaine deltaïque d’Antomboko et le plateau du Cap Diego. Le District d’Antsiranana 1 inclut la baie fermée de Diego Suarez, réputée être la deuxième plus grande au monde après celle de Rio de Janeiro.

Ville cosmopolite où cohabitent harmonieusement divers groupes ethniques et religieux, Antsiranana est un modèle de tolérance. Bien que sa population estimée à 115 015 en 2013 soit majoritairement des Antakarana et Sakalava, principaux éthnies des régions du Nord, la ville regorge aussi d’autres ethnies comme Comoriens, Indiens, Antandroy , Merina, Chinois, Européens (Français, Italiens, Suisses).

La ville est connue par un climat tropical mais bien ventilée, qui s'endort au milieu de la journée mais s'anime le matin et en fin d'après-midi, jusque tard dans la nuit dans les bars et les discothèques. Des activités nautiques et des randonnées terrestres permettront d'accéder aux sites exceptionnels de la région, que les seniors pourront également découvrir en véhicules tous terrains. Diego est desservi par voie aérienne, par son aérodrome d'Arrachart et maritime par son Port de Diego Suarez qui est la raison d'être de la ville. Ces deux infrastructures restent une composante essentielle de la vie économique de la ville.

• Ambilobe

Ambilobe se trouve à 137 km au sud de Diego. La ville a une population estimée à 60 000 habitants dominés surtout par l’ethnie Antakarana.

La ville est un carrefour majeur dans le nord de Madagascar, située sur la route nationale 6, entre Diégo-Suarez et Ambanja (vers Nosy Be), ainsi que sur la piste se reliant vers la ville côtière de l'Océan Indien, Vohémar. La ville est, par ailleurs, située sur le cours du fleuve Mahavavy et est également la dernière halte pour accéder aux impressionnants Tsingy du Massif de l'Ankarana.

Principalement tournée vers l'agriculture, la ville est entourée de plantations de cannes à sucre et d'une usine de traitement de la canne : la Sirama Ambilobe. Elle accueille par ailleurs un marché important pour la région. Aujourd'hui une tendance sur la vocation minière artisanale due au gisement d'or d'Andavakoera, Saphir d'Amondromifehy et la diamantoide d'Antetezambato qui font de cette zone une destination importante pour la gemmologie.

Comme la ville est majoritairement occupée par les Antakarana, elle célèbre ainsi le « Tsangantsaigny » ou cérémonie du couronnement du mât royal qui donne lieu à une grande festivité marquant la continuité de la monarchie. La fête commence aux îles Mitsio pour se prolonger dans les grottes de l'Ankarana et qui se termine au village d'Ambatoharanana à quelques kilomètres de l'entrée ouest de l'Ankarana. Le « Tsangantsaigny » est la plus célèbre cérémonie royale Antankarana, censée représenter l'attachement du peuple à ses traditions et à son roi. Ces très grandes festivités ont lieu tous les 5 ans.

• Nosy be

Nosy Be, surnommée l’Île aux parfums, en raison de ses diverses cultures et plantations comme le poivre, la vanille, le riz et l’Ylang-ylang dont la fleur à l’arôme délicat produit une huile essentielle que les grands créateurs de parfum idolâtrent, est une île côtière de Madagascar située dans le canal du Mozambique, près des côtes nord-ouest de Madagascar. L'île est aussi appelée Ambariobe par les habitants de la région. Nosy be est la vitrine touristique de Madagascar, une destination de rêve qui abrite de nombreuses plages de sable blanc. En outre, Nosy-Be est aussi connue pour la production de Rhum Dzama , fabriqué à partir de la canne à sucre qui subit les effets des arômes d'ylang ylang, du poivrier, du giroflier et de la vanille.

L’île a une superficie de 321 km2, elle se situe dans la baie d'Ampasindava à 8 kilomètres au large de Madagascar. Elle s'étend sur environ 26 kilomètres du nord au sud sur 20 kilomètres d'est en ouest. C'est la principale île d'un archipel qui comprend les petites îles de Nosy Komba, Nosy Fanihy, Nosy Sakatia, Nosy Iranja, Nosy Tanikely et les archipels des Mitsio et des Radama. L'île culmine au mont Lokobe, volcan éteint à 455 mètres d'altitude ; le mont Passot est à 329 mètres de haut. Son chef-lieu est Hell-Ville 30 000 habitants, situé sur la côte Sud, qui possède le port principal de l'île.

L’accès à l’île se fait d’un part par voie aérienne (l'aéroport international de Fascene se trouve sur la côte Est de Nosy Be et est desservie par des vols réguliers, nationaux, régionaux ou internationaux) et d’autre part par des bateaux (des liaisons desservent le port de Hell-Ville, Nosy be, à partir de celui d'Ankify et d’Ambanja).

La population de l’île est métissée et multiculturelle. Toutefois, les Antakarana et les Sakalava sont les principales ethnies qui peuplent cette région. Issus du nord de Madagascar, les Antakarana demeurent un groupe en forte concentration dans l’Ile. Par la venue des étrangers indiens et des européens, dits les »vazaha », la population est devenue pluriculturelle et colorée.

Ce melting-pot confère aux traditions de la population locale une diversité et une richesse unique avec notamment la célébration du Festival Somarohô qui est une manifestation culturelle ayant lieu chaque mois d’aout et animé par des artistes locaux mais aussi des artistes de renommées internationaux souvent appelés pour l’occasion.

• Ambanja

La ville d'Ambanja est située au nord-ouest de Madagascar, à 18 kilomètres du port d'Ankify qui permet de relier l'île de Nosy Be en bateau à moteur et est à 220 km par route de la ville Diego Suarez (6 heures de parcours en moyenne).

Ambanja avec ses 5 433 Km2 de superficie qui représente plus de 25,9 % de la superficie total de la région DIANA concentre une population estimée à 190 435 en 2013.

Pourtant, la plus grande richesse d’Ambanja est le fleuve qui la traverse, le Sambirano qui lui permet de posséder des surfaces cultivables très fertiles et propices au développement des plants comme le cacaoyer, le caféier ou encore le poivre. La ville est entourée des plantations de café et de cacao. C’est par la vallée de Sambirano que mondialement, on connait le fameux cacao de Madagascar. Quelques élevages naturels de zébus subsistent aussi dans la région.

La ville est un important centre commercial et culturel, la végétation encore luxuriante (bananiers, arbres du voyageur, etc.) et l'eau sont présentes en quantité suffisante. Depuis les hauteurs du Tsaratanana jusqu'au fond de la Baie d'Ampasindava, tout au long de sa course vers la mer, le Sambirano et ses affluents irriguent une large vallée bordée par deux massifs montagneux qui ont donné leur nom à deux réserves naturelles. A l'ouest c'est le Manongarivo (1876 m), et à l'est l'imposant Tsaratanana que domine le sommet de Maromokotra (2876 m), point culminant de Madagascar.